Fumier de lapin

Sommaire

Si le fumier de cheval est de loin le plus connu des fumiers d’origine animale, le fumier de lapin possède également de nombreuses vertus. Les excréments de vos lapins sont les alliés des amateurs de jardinage désireux d’apporter tous les nutriments nécessaires aux plantes, et ce, de manière naturelle.

Comment produire le fumier de lapin et comment utiliser cet engrais dans votre sol ? Vous allez bientôt tout savoir !

Fumier de lapin : déjections et paille de litière

Le fumier de lapin est le plus souvent composé de déjections de lapins mélangées à la paille de litière elle-même souillée.

Composition de cet engrais

L’alimentation des lapins étant riche en végétaux, légumes et herbes, le fumier est également riche en humus, excellent pour la terre des jardins.

Reconnu pour ses qualités fertilisantes, le fumier de lapin à l’état frais contient en moyenne :

  • 40% de matière organique ;
  • 2 à 4 % d’acide phosphorique ;
  • 2 % d’azote ;
  • 1% de potassium.

Le fait que le fumier de lapin soit un engrais plus riche en azote qu’en potasse pourrait créer un déséquilibre pour les cultures. Toutefois, cela est compensé par la potasse contenue dans la litière.

À l’automne ou au début de l’hiver, épandez grossièrement le fumier de lapin en surface dans votre jardin. Au printemps, suivant, avant la plantation de vos légumes et fleurs, bêchez pour intégrer sommairement le fumier aux 5 premiers centimètres de terre.

Bon à savoir : bien décomposé, le fumier de lapin peut être utilisé pour le rempotage, car il constitue un excellent terreau. Épandez-le alors en surface pour améliorer la qualité de la terre de vos plantes. Le fumier de lapin s’adapte à la fois aux plantes d’intérieur et d’extérieur.

Précautions à prendre pour préserver les plantes et le sol

N’enfouissez jamais un fumier trop frais, car il brûlerait les racines et nuirait de façon irrémédiable aux semis ! Quel que soit le type de fumier (de cheval, à base de bouse de vache, de mouton, etc.), respectez le processus de décomposition pour ne pas agresser la plante.

Il existe toutefois une exception pour l’utilisation de cet engrais. Il peut être utilisé frais sur le sol du potager, au pied des plantes gourmandes. C’est le cas de certains légumes tels que les courges ou les choux. Toutefois, ne déposez qu’une couche fine de fumier de lapin.

À noter : veillez à bien tamiser le fumier avant de l’épandre. Un lapin se nourrissant de bonnes et de mauvaises herbes, son fumier peut en effet entraîner la semence de mauvaises graines dans les parcelles amendées.

Faire du compost avec du fumier de lapin

Méthode à suivre

Voici comment faire :

  • Comme pour la réalisation de tous les fumiers animaux (crottes de cheval ou de mouton, bouse de vache, etc.), les excréments de lapins doivent être préalablement mélangés à de la paille.
  • Le processus de compostage est identique au compostage de déchets verts : en tas et suffisamment aéré.
  • Il est préférable de mêler au fumier les déchets de cuisine et du jardin, tontes de gazon, feuilles d’arbres, etc., pour une meilleure fermentation. Cela permettra au fumier de mieux se décomposer au fil des mois.
  • Le mélange doit rester bien humide. Pour cela, retournez le tas 2 fois dans l’année et évitez les mottes compactes en émiettant régulièrement à la fourche.

Fumier chaud et fumier froid

Les fumiers "chauds" (crottes de lapin, crottins de cheval ou déjections de moutons) ont la particularité de réchauffer le sol et sont plus adaptés aux sols argileux.

Les fumiers "froids" (fumiers de bovins et de porcs) ont une dégradation est très lente. Ils sont davantage adaptés aux sols calcaires et siliceux.

À noter : le fumier de lapin " frais" est excellent pour le compostage des végétaux, car sa forte teneur en azote combinée à la teneur en carbone des feuilles mortes ou de la sciure du bois accélère le processus de compostage.

Utilisation du fumier de lapin

Amendement, compost

Voici les usages possibles du fumier de lapin :

  • il est surtout utile pour accélérer la décomposition du compost ;
  • il peut être amendé en surface pour doper la croissance des végétaux, au premier rang desquels les plantes à petits fruits (tomates, groseilliers, framboisiers…) ; 
  • il contribue à la qualité des récoltes et améliore le rendement des cultures.

Quand et comment utiliser le fumier de lapin ?

Moins riche qu’un fumier de cheval, de mouton ou de bovins, il peut être ajouté à la terre toute l’année en entretien de surface.

Cependant, pour améliorer la structure du sol, mieux vaut en épandre généreusement en fin d’automne et début d’hiver, puis bêcher au printemps suivant.

Attention : ne pas l'enfouir profondément, car le fumier frais enfoui se décompose très lentement et peut brûler les racines, mais biner la terre en surface avant d’épandre le fumier.

Comment se procurer du fumier de lapin ?

À noter : Il est rare de trouver dans le commerce du fumier de lapin, car il est moins riche que les autres fumiers d’origine animale.

Deux possibilités :

  • Le fabriquer soi-même chez soi, si on élève quelques lapins. Pour cela, déposer sur le tas de compost les crottes et les restes des repas.
  • L'acheter directement auprès d’un éleveur de lapins.

Attention : le fumier de lapin doit être correctement décomposé pour éviter la prolifération de bactéries dans le sol, notamment au potager. Il faudra donc s’assurer que les lapins d’élevage à partir desquels sont réalisés les fumiers n’ont pas ingéré d’herbicides ou d’éléments pathogènes. Si vous êtes amateur de jardinage naturel et souhaitez apporter des nutriments compatibles avec l’agriculture biologique, préférez un élevage de lapins bio.

Pour en savoir plus :

  • Grâce à notre guide des engrais, téléchargeable gratuitement, vous aurez une information complète sur les types d'engrais et leur utilisation.
  • Pourquoi, quand et comment fertiliser ses arbres fruitiers ? Quel engrais spécial choisir pour leur assurer une bonne croissance ? On vous dit tout !
  • Le secret d'un jardin bien préparé ?... Un jardin fertilisé. Grâce à nos conseils sur la fertilisation de votre jardin, vous apporterez à vos plantes les éléments nutritifs nécessaires à leur croissance et à la lutte contre les parasites.

En conclusion

  • Les excréments de vos lapins permettent de fabriquer un fumier maison et de réduire votre empreinte carbone.
  • Les crottes de lapin apportent quantité de nutriments au jardin, et notamment au potager pour développer vos cultures (légumes, plantes, fruits, fleurs).
  • Le fumier de lapin est riche en azote, phosphore et potassium pour vos plantes d’extérieur ou d’intérieur.

Ces pros peuvent vous aider