Quand mettre de l'engrais ?

Sommaire

L’engrais dope les sols pour mieux nourrir les plantes mais celles-ci ont parfois besoin d’un peu de repos pour repartir de plus belle le printemps revenu. Quel moment de l’année est-il le plus opportun pour apporter de l’engrais selon l’objectif visé ? Par ailleurs, stimuler la croissance d’une culture de tomate ou préparer la terre à l’enracinement d’une future haie ne répond pas aux mêmes méthodes de fertilisation. Comment faire ? Voici quelques conseils pour optimiser l’apport d’engrais pour la terre de votre jardin.

Engrais : à chaque temps son action

Au printemps

Deux options complémentaires sont possibles concernant la fertilisation du sol à ce moment de l’année. C'est ici que vous pouvez apporter des substances nutritives essentielles à votre jardin.

D’abord, au début du printemps : un fertilisant à libération progressive, souvent mentionné « longue durée » sur les emballages (dans le cas d'engrais chimiques) est préconisé afin d’améliorer le sol. Ce type de fertilisant favorise la pousse naturelle de vos plantes.

Sur une parcelle nettoyée et griffée, l’engrais est réparti dans la terre afin de l’enrichir et fournir aux racines qui s’y développeront dans les prochaines semaines des apports en nutriments, essentiels à la poussée de la plante. Pour les légumes, notamment les tomates, c'est un moment crucial pour assurer une récolte abondante.

Idéalement, un engrais à diffusion lente doit être apporté environ 2 semaines avant les premiers semis ou plantations sur la parcelle. Cela garantit un substrat riche en éléments nutritifs.

Puis, à la fin du printemps : ici, l’apport d’engrais « coup de fouet », spécifiquement à certaines plantes, agit rapidement car il est absorbé instantanément par celles-ci : feuilles plus charnues, floraison plus généreuse, pousse nettement améliorée. En jardinage, c’est l’une des options les plus efficaces pour stimuler la pousse de vos fruits et cultures maraichères.

En été

La période estivale offre aux végétaux suffisamment de lumière et d’ensoleillement pour que la nature agisse sans engrais. Cependant, sur les plantes les plus chétives, quelques gouttes d’engrais « coup de fouet » peuvent ponctuellement dynamiser leur développement et favoriser la pousse des feuilles par exemple.

Une fois le déclin des plantes amorcé, inutile d’apporter de l’engrais « coup de fouet », cela serait plus néfaste que profitable aux végétaux. Il est important de comprendre que certaines plantes, comme la pelouse, peuvent se contenter de l'azote naturellement présent dans le sol.

En fin d’été, lorsque la chaleur décline, un peu d’engrais à action longue durée fera du bien aux parcelles nues et permettra de préparer les sols avant les semis d’automne (surtout au potager). Cela contribue à maintenir un sol riche en phosphore et potassium.

Bon à savoir : Lorsque les températures sont plus élevées et l'évaporation est plus rapide, les plantes, comme le gazon, ont généralement besoin d'arrosage plus fréquent. Pensez aussi à chaque pot de fleur ! Mais en automne, vous pouvez réduire progressivement l'arrosage à mesure que les températures baissent.

En automne

Votre pelouse ne tardera pas à entrer en repos. Il peut donc être utile d’amender afin que les nutriments pénètrent durablement et profondément la pelouse pendant l’hiver. L'utilisation de compost, riche en matières organiques naturelles, peut être une excellente option.

Bon à savoir : Une terre nettoyée, partiellement retournée, profitera davantage de l’engrais que si elle était solide et non griffée au préalable.

Les feuilles mortes tombées des arbres peuvent être transformées en compost naturel, idéal pour fertiliser votre sol.

En hiver

Certains jardiniers conseillent d’amender pendant l’hiver pour améliorer la fertilisation. Ce type de recommandation ne se justifie pas vraiment, puisque les sols aussi ont besoin de se régénérer et d’entrer en sommeil. En effet, durant la saison hivernale, de nombreux facteurs, comme le froid et le gel, peuvent affecter la fertilisation du sol et sa capacité à absorber les nutriments et les éléments fertilisants. Les activités biologiques dans le sol ralentissent et les plantes sont en état de dormance.

De plus, les racines des plantes sont moins actives pendant cette période, ce qui signifie qu'elles sont moins capables d'absorber les nutriments.

Si l’engrais est suffisant, nul besoin de réitérer l’expérience avant le retour des beaux jours. Profitez de ce moment pour laisser la nature suivre son cours.

L’idée, c’est d'optimiser l'usage des engrais naturels, de minimiser les pertes et de favoriser une croissance saine et vigoureuse de vos plantes. Qu'elles se trouvent dans le jardin, le gazon, ou même à l'intérieur de la maison dans des pots de culture.

Quand mettre de l'engrais dans le potager ?

Le potager, comme le jardin d’ornement, tire le meilleur parti d’apports d’engrais durant la saison printanière. Pour le maraîchage, les apports en nutriments sont essentiels à ce moment de l’année.

À la fin des récoltes, un nettoyage rigoureux des sols avant amendement garantira une meilleure absorption des engrais. N’hésitez pas à utiliser du compost ou du fumier.

En effet, l'usage de compost ou de fumier est une option respectueuse de l'environnement pour enrichir le sol de votre potager.

Inutile d’amender au cœur de l'hiver ! Une épaisse couche de fumier et de compost en décomposition apporteront la nourriture nécessaire aux sols et favoriseront la croissance de vos plants. Les légumes comme les tomates en tireront un grand bénéfice.

S’agissant des types d’engrais à choisir, il y existe plusieurs options :

  • les engrais à libération progressive : souvent étiquetés comme « longue durée » sur les emballages. Ils sont excellents car ils fournissent en effet des nutriments naturels de manière progressive, ce qui est idéal pour une croissance soutenue des plantes ;
  • les engrais équilibrés NPK : ils contiennent des quantités égales de macronutriments essentiels. Il s’agit de l’azote (N), du phosphore (P), et du potassium (K). Vous avez le choix entre plusieurs options quant à la concentration des NPK en tel ou tel nutriment. Sachez toutefois que le phosphore est crucial pour la formation des fleurs et des fruits. L’azote quant à lui favorise la poussée de la plante ;
  • les engrais organiques naturels tels que le compost ou le fumier bien décomposé ;
  • etc.

Quand mettre de l'engrais au pied des haies ?

Quel que soit le moment de plantation, une plante de haie doit toujours être associée à de l’engrais, afin de favoriser son enracinement et lui apporter les nutriments essentiels à sa croissance débutante ou sa reprise. Les haies nécessitent une attention particulière pour assurer leur développement harmonieux.

Il est préférable d’installer les arbustes de haies avant l’hiver comme il est plus pertinent d’amender les haies déjà plantées avant l’hiver.

Mais en général, l'application printanière d'engrais au pied des haies existantes est recommandée, surtout si celles-ci sont déjà bien enracinées. Utilisez un engrais équilibré ou spécifiquement formulé pour les arbustes et les haies.

A noter : Pour les haies, la corne broyée est un procédé naturel pour les fertiliser et les aider à grandir.

Engrais de fond ou coup de fouet

La durée de libération est presque toujours mentionnée sur l’emballage.

Les engrais « coup de fouet » sont le gage d’un effet rapide sur les plantes tandis que les fertilisants de longue durée appelés engrais de fond promettent un effet allongé sur une centaine de jours.

Le choix entre ces 2 types d'engrais dépend de vos besoins spécifiques et des exigences de vos plantes.

À noter : pour les engrais chimiques et organiques, il est important de respecter les doses recommandées. Un excès de substrat pourrait être néfaste aux plantes, brûlant notamment leurs souches et polluant les sols. Ainsi, la prudence dans l'utilisation d'engrais est primordiale pour un jardinage respectueux de la nature et de l'environnement.

Aussi, pour un pot de fleur à la maison (en intérieur), un fertilisant à libération lente est plus recommandé. L’apport en engrais ne sera nécessaire qu’une fois par mois ou moins selon le type de plante.

Pour en savoir plus :

Ces pros peuvent vous aider