Engrais chimique

Sommaire

Engrais chimique : présentation

Avec le développement de la chimie depuis le 19e siècle, les engrais minéraux chimiques furent de plus en plus utilisés, en raison de leur faible coût et de leur excellente efficacité.

Aujourd'hui, la majorité des engrais utilisés en agriculture sont des engrais chimiques.

  • Les engrais minéraux azotés, très utilisés en France, sont issus de l’oxydation de l’ammoniac par combustion. Le dioxyde d’azote est distillé en acide nitrique. L’acide nitrique et l’ammoniac engendrent une réaction chimique pour former du nitrate d’ammonium puis de l’ammonitrate.
  • Les engrais phosphatés sont composés de phosphates extraits de gisements naturels. Ils sont associés à de l’acide sulfurique.
  • Les engrais potassiques résultent d’un mélange de produits naturels issus de gisements et d’acide sulfurique. Objectif : obtenir un chlorure ou un sulfate de potassium.

Bon à savoir : Les fertilisants sont des engrais minéraux appliqués par épandage sur les cultures.

Si les agriculteurs sont encore nombreux à utiliser ces engrais, les jardiniers amateurs ont eux aussi la possibilité d’en acheter en jardinerie ou sur Internet. Toutefois, ils sont de plus en plus nombreux à rechercher des solutions pour préserver les sols et les plantes. Aussi, ils s’orientent aujourd’hui vers des produits dont la composition plus naturelle se montre plus respectueuse de l’environnement. Ils se tournent donc vers des engrais naturels ou biologiques.

En ce qui concerne le jardinage, les engrais du commerce tendent à répondre à la demande des jardiniers. Tout n'est pas bio pour autant !

D'une manière générale, il existe deux grands types d'engrais

  • Les engrais minéraux, qui peuvent eux-mêmes être de deux sortes :
    • soit provenant de gisements naturels (potasse, phosphate),
    • soit issus de l'industrie chimique, ce qui est de loin le plus courant.
  • Les engrais organiques, qui sont d'origine animale (fumier, compost, corne broyée, sang séché, guano, poudre d'os, arêtes de poissons) ou végétale (algues, cendre de bois). Ce type de produit est meilleur pour la santé dans la mesure où il est bien plus naturel.

Engrais simples, engrais composés

L'industrie chimique permet d'obtenir par synthèse les divers éléments dont les végétaux ont besoin :

  • en priorité l’azote (symbole chimique N), le phosphore (P) et le potassium (K) pour un apport NPK aux plantes ;
  • et du calcium (CA), magnésium (M) et soufre (S).

Les engrais simples ne sont composés que d'un élément : N, P, K, CA, M ou S.

Les engrais composés comprennent généralement au moins 3 éléments (N, P et K en proportions variables). La solution la plus fréquente est l’engrais ternaire (à 3 éléments), le NPK.

Utilisation en agriculture et au jardin

Les engrais chimiques se sont imposés dans le cadre d'une agriculture intensive, car ils permettent une amélioration spectaculaire des rendements agricoles pour un faible coût.

Parallèlement, l'utilisation des engrais chimiques s'est développée également pour le potager et le jardin d'agrément pour plusieurs raisons :

  • meilleurs rendements des cultures potagères, fructification plus abondante, floraison augmentée ;
  • faible coût ;
  • utilisation facile et résultats immédiats.

L’engrais chimique peut se présenter de diverses manières. L’engrais foliaire s’applique directement sur les feuilles de la plante. L’engrais liquide peut être mélangé à de l’eau et intégré à l’arrosage lors de la plantation ou de la croissance des plantes pour l’accélérer. Il est important de bien respecter le dosage en eau et en produit chimique pour limiter l’agression des plantes et des sols.

Risques de l'engrais chimique

En contrepartie de leurs avantages, les engrais chimiques comportent des risques. Nitrate, phosphore, azote, potassium, calcium : la terre a besoin de différents éléments pour favoriser la croissance des plantes. Toutefois, en faisant le choix d’engrais chimiques, les effets ne sont pas toujours ceux attendus.

Le sol s'appauvrit

Les engrais chimiques de synthèse sont directement assimilés par les végétaux. On court-circuite en quelque sorte le lent processus par lequel les engrais organiques se décomposent sous l'action de micro-organismes.

Ce processus n'étant plus sollicité, la terre ne « travaille » plus, sa vie microbienne n'est plus alimentée et s'éteint peu à peu. Le sol s'appauvrit jusqu'à devenir stérile. Préférer des engrais naturels permet d’enrichir vos sols de manière durable. Certes, le résultat est moins rapide, mais les matières organiques préservent les sols en apportant lentement tous les éléments nécessaires (azote, phosphore, potassium, etc.).

Utiliser un engrais chimique entraîne des risques de pollution

  • Dans le cadre de l'agriculture : Le risque concerne essentiellement les excédents éventuels de nitrates et de phosphates non utilisés par le sol et qui peuvent, par infiltration ou lessivage, contaminer les rivières et les nappes phréatiques.
  • Dans les jardins particuliers : La concentration du sol en produits chimiques (engrais et produits de traitements) est souvent encore plus importante dans les jardins des particuliers que sur les terres agricoles ! Les fabricants d'engrais ont souvent tendance à préconiser des doses généreuses, que les jardiniers croyant bien faire dépassent encore.

Vers une utilisation raisonnée des engrais chimiques

En agriculture, on peut espérer le développement d'une agriculture raisonnée, utilisant des engrais chimiques en doses modérées et seulement aux moments stratégiques pour le bon développement des cultures.

Dans les jardins particuliers, il serait préférable de privilégier les engrais organiques gratuits ou presque (compost, fumier, engrais vert), puis les engrais naturels du commerce, et de ne recourir aux engrais chimiques que de façon exceptionnelle.

En conclusion

  • Les engrais chimiques favorisent la croissance des plantes de manière plus rapide.
  • Les engrais chimiques sont riches en azote, phosphore, potassium, calcium, etc.
  • L’épandage intensif de produits issus de la chimie impacte l’environnement et appauvrit les sols.

Aussi dans la rubrique :

Choisir son engrais

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider