Terre de bruyère

Sommaire

Des couleurs lumineuses, une floraison longue et généreuse sous un ensoleillement modéré... autant de signes de bonne santé pour notre jardin. Pour y contribuer, il est bon d'apporter à nos plantes les bienfaits propres à la terre de bruyère, qui favorise par sa composition une croissance et un épanouissement sans pareils.

Comment utiliser la terre de bruyère et pour quelles plantes ? On vous dit tout !

Qu’est-ce que la terre de bruyère ?

Vraie terre de bruyère et terre "dite de bruyère"

L’authentique terre de bruyère est issue de la décomposition des différentes parties des plantes de bruyère (tiges, feuilles, racines).

À noter : cette terre est abondante dans les forêts, les sous-bois, au pied des arbres (résineux), notamment dans les Landes et en Sologne, réputées pour leur production.

La terre de bruyère vendue dans le commerce reprend les caractéristiques de la terre de bruyère naturelle. Elle est le plus souvent composée :

  • d’écorces de pin broyées ;
  • de sable ;
  • de tourbe blonde et/ou brune ;
  • de compost ;
  • d’engrais ;
  • de terre siliceuse ;
  • de corne broyée.

Bon à savoir : la "véritable" terre de bruyère est rare dans le commerce. Dans les jardineries, on vend de la "terre dite de bruyère", un composé aux caractéristiques proches de la terre de bruyère naturelle.

Quelles sont ses propriétés ?

La terre de bruyère ou "dite de bruyère" est :

  • légère ;
  • aérée (elle permet une bonne aération des racines)
  • sableuse ;
  • drainante ;
  • acide (pH inférieur à 6).

Une terre destinée à certaines plantes

La terre de bruyère est idéale pour modifier les qualités organiques et minérales de la terre lors de la plantation de végétaux ne supportant pas le calcaire et nécessitant un sol acide.

À noter : la terre de bruyère, très perméable, se réchauffe rapidement. Il est préférable d’arroser fréquemment et en petite quantité lors des saisons chaudes ou en situation d’ensoleillement important.

Naturellement riche en humus, la terre de bruyère ne demande aucun apport d’engrais complémentaire ou de fertilisant.

Plantes de terre de bruyère

Cultivées en pots ou en pleine terre, pouvant atteindre 3 mètres de hauteur ou servir de couvre-sol et fleurir une rocaille, les plantes de terre de bruyère offrent une variété immense de possibilités.

Citons simplement quelques espèces :

À noter : les plantes de bruyère permettent un jardin fleuri 10 mois sur 12, avec des fleurs d’ombres et des floraisons parfois hivernales ou tardivement automnales.

Orientation

Les plantes de bruyère se plaisent généralement à mi-ombre et supportent rarement un ensoleillement direct (à l’exception des hortensias). Le sol doit être frais et bien drainé.

À noter : les plantes de bruyère apprécient un sol frais, même en plein été. Pour cela, un paillis d’écorce de pin broyée garantira la fraîcheur entre deux arrosages. Le climat atlantique est particulièrement bien adapté aux plantes de bruyère à floraison abondante.

La plantation est préférable à l’automne (de mi-septembre à fin octobre selon les régions), permettant au système racinaire de mieux se développer.

Méthode de plantation

Voici comment faire :

  • creusez un trou suffisamment large pour accueillir la motte préalablement immergée dans de l’eau ;
  • remplissez partiellement d’un mélange composé d’1/3 de terre de jardin et de 2/3 de terre de bruyère ;
  • déposez la motte, puis comblez l’espace restant avec de la terre de bruyère ;
  • arrosez généreusement et régulièrement car les plantes de bruyère apprécient les sols humides et bien drainés.

Bon à savoir : si le sol est trop calcaire, la terre de bruyère utilisée lors de la plantation pourra perdre de ses qualités au contact de la terre environnante. Il faudra alors isoler le fond du trou de plantation avec un feutre géotextile afin d’éviter que la terre ne se mélange.

Pour en savoir plus :

  • On vous dit tout sur les engrais pour fleurs en pot et en pleine terre.
  • La composition des cendres peut en faire un engrais intéressant au jardin, à condition qu'il soit bien utilisé, mais aussi un répulsif anti-limaces, un élément de votre compost. Avec notre fiche pratique, apprenez à utiliser les cendres dans votre jardin.

Ces pros peuvent vous aider