Fertilisation

Sommaire

La fertilisation du sol permet de le préparer le mieux possible à la culture de végétaux. En effet, certains sols sont plus fertiles que d'autres naturellement. Or, même les sols riches en nutriments vont finir par s'appauvrir s'ils sont l'objet de culture intensive. Matières organiques, ou produits chimiques : il existe différentes pratiques pour apporter les éléments nécessaires à la terre pour une meilleure fertilité.

Définition de la fertilisation

La fertilisation est un processus consistant à réaliser des apports en éléments minéraux nécessaires au développement des plantes, dans les cultures à petite et à grande échelle. La minéralisation est essentielle pour obtenir de meilleurs rendements et une meilleure qualité.

Si les éléments minéraux et l’eau sont naturellement fournis par le sol, ils ne sont pas toujours suffisants. La fertilisation consiste à apporter, selon les cultures et leurs besoins, de l’azote, du phosphore, du potassium, du magnésium, du calcium ou encore du soufre. Des oligo-éléments sont aussi nécessaires à l’image du fer, du bore, du cuivre, etc.

Principe de la fertilisation

On distingue deux types de fertilisation qui sont utilisés aussi bien pour du jardinage que pour l'agriculture :

  • les engrais : ils apportent des nutriments dans le sol ;
  • les amendements organiques : ils améliorent la structure physique du sol.

Certains produits destinés à la fertilisation vont agir comme engrais et comme amendement organique à la fois : le compost, le fumier ou les terreaux.

Lire l'article

Fertilisation : l'amendement organique

En jardinage ou pour l'agriculture, le recours à l'amendement organique comme fertilisation dépend avant tout de la nature du sol. Les amendements organiques sont plus respectueux de l’environnement que les engrais chimiques.

Quel amendement organique pour votre sol ?

Les amendements organiques favorisent les apports nutritifs nécessaires aux plantes. Ils se forment à partir de déchets verts transformés en compost de boues issues de l’épuration ou de fumiers d’animaux bovins, ovins, etc.). L’amendement organique s’utilise en agriculture biologique selon sa composition. Il améliore la résistance des plantes et des sols en les enrichissant.

Cela apporte à la terre des oligo-éléments et minéraux nécessaires tels que l’azote, le potassium, etc. C’est le cas des engrais NPK (N pour azote, P pour phosphore et K pour potassium). Ces engrais enrichissent également la terre en nitrate et en magnésium. Attention toutefois, un excès d’azote par exemple est néfaste pour les plantes. Même avec un engrais organique naturel, un bon dosage est plus que conseillé.

Objectifs de cette fertilisation

L'amendement organique aura les effets de fertilisation suivants :

  • sol plus facile à travailler ;
  • augmentation des capacités de stockage ou de drainage de l'eau ;
  • limitation des pertes en nutriments ;
  • amélioration de la circulation de l'air ;
  • ajout de calcaire ;
  • apporter de l’humus au sol pour favoriser la rétention d’eau

La nutrition de la plante et du sol permet ainsi une meilleure production.

Amendement organique en fonction du sol

Pour la fertilisation par amendement organique, il existe trois techniques afin d’apporter les éléments nécessaires à vos cultures :

  • sol argileux : pour une terre plus aérée, drainante et facile à travailler, ajoutez du sable, fumier et compost ;
  • sol sableux : pour une terre qui retient l'eau et les oligo-éléments, ajoutez de la terre argilocalcaire, du fumier et du compost ;
  • sol acide : apportez du calcaire à la terre sous forme de chaux éteinte.

L'engrais comme fertilisation

Le recours à la fertilisation par engrais d'entretien sera limité si le sol est bien préparé et enrichi avec un engrais de fond.

  • Pour le jardinage, la fertilisation assure une bonne croissance pour vos plantes, ainsi qu'un bon fleurissement ou une bonne fructification.
  • Pour l'agriculture, les engrais de fertilisation vont servir à augmenter le rendement.

On fait la différence entre deux types d'engrais pour la fertilisation :

  • engrais de fond : action lente et progressive, préparant la terre ;
  • engrais d'entretien : action rapide, soutenant la croissance des plantes.

L’engrais est une solution parfaite pour le développement de vos plantes. Il augmente la résistance de vos plantes grâce aux minéraux, aux oligo-éléments et autres éléments nutritifs contenus. Comme pour tous les apports pour vos cultures, il doit toutefois être parfaitement maîtrisé pour un apport en quantité suffisante. Cette quantité ne doit pas être excessive, cela nuirait à la croissance de vos cultures.

L’engrais, au même titre que le fertilisant organique, peut être un engrais NPK (azote, phosphore et potassium). En revanche, s’il est chimique, il ne pourra pas être utilisé pour l’agriculture biologique.

Bon à savoir : le fumier est considéré à la fois comme un amendement organique et un engrais. Il a en effet une double fonction puisqu’il enrichit le sol et favorise le développement des plantes.

Aussi dans la rubrique :

Choisir son engrais

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider